Categories

A Propos d'Agnès


Brunette

NI*NA
Rédactrice web avec plus d'une corde à mon arc, je bloggue depuis 2015 sur des sujets féminins, lifestyle, humeur, beauté, cheveux ou maternité. Je vous partage aussi mes voyages puisque je sillonne l'Europe en van aménagé !

Newsletter



Facebook


Instagram


Journal de pousse : le retour!
Je reviens faire le bilan un an après avoir tout coupé !
#journaldepousse #hair #haircare #youtubeusebeauté #youtubeuse #blogeuse #bblogger #instabeauty #lafrenchlife #hairgrowth #unandepousse
Ca fait un bail que je n
Il fait chaud sur le blog... On parle lingerie avec la superbe marque @barbara_lingerie pour les petits et grands bonnets! 
#caliente #lingerie #underwear #fashionblog
Hey guys! Ne manquez pas l
J
Les petits plaisirs #aromazone #haircare #bodycare #organic #bio #beauty
01/11/2014
Comment j'ai trouvé mes couleurs (théorie des quatre saisons)

Comment j'ai trouvé mes couleurs (théorie des quatre saisons)

Comprendre sa couleur, la théorie des quatre saisons.

Je vous invite à lire ce bilan sur la théorie des saisons mis à jour en décembre 2015.

Première démarche, chaud ou froid

Il y a déjà 10 ans, je me souviens avoir commandé sur internet un petit fascicule pour comprendre quel maquillage était le plus adapté selon son type de peau.
On y trouvait un carton de couleur orange, et un autre de couleur rose.

Il s’agissait de définir si notre peau était plus chaude ou froide en mettant ses cartons près du visage et en voyant lequel nous "illuminait" le plus.

On demandait également lequel de l'or ou de l'argent nous mettait le plus en valeur (or : chaud, argent : froid), et si les veines à l'intérieurs des poignets étaient bleues (froid) ou vertes (chaud).


C’est la première fois que je me retrouvais confrontée à cette notion, et il me semble que j’avais opté pour le « chaud », sans grande conviction. 

La théorie des quatre saisons, imparfaite

En 2008, je suis partie vivre à Perth en Australie. J’ai été hébergée un temps chez une charmante famille, où je suis tombée sur un livre sur la théorie des saisons.

Pour résumer, le livre divisait les hommes et les femmes selon les quatre saisons : Eté, Automne, Hiver et Printemps.
Avec pour chaque saison, les caractéristiques qui leur sont propres : couleurs des yeux, teint de la peau, couleur des cheveux.

Pour chaque saison se trouvaient les différentes couleurs à porter en vêtement ou maquillage afin de se mettre en valeur. Avec ces clés en main, facile de réaliser un relooking parfait, sans faux pas !

La lecture de ce bouquin m’a réellement passionnée, mais également perturbée : depuis toujours, j’étais naturellement attirée par les couleurs chaudes, automnales : orange, marron etc… mais je ne me retrouvais pas dans la description du type automne, bien trop chaud pour moi.
En lisant que la majorité des femmes étaient « Hiver », je me suis donc tout naturellement classée dans cette catégorie.

Je n’en ai cependant pas fait grand chose et ai continué à me parjurer :
Coloration blonde cendrée, vêtements pastels, maquillage estival…

Au fil du temps, j’ai commencé à me trouver moins jolie, à penser que j'avais l'air plus fatiguée.
Lorsque je me maquillais, on me disait souvent que je n’avais pas l’air en forme.

J’ai mis ça sur le compte de l’âge : la fraîcheur de l’adolescence passée, je n’étais plus qu’une femme banale, pas franchement remarquable.

C’est à ce moment là que j’ai vraiment commencé à me remettre à la colorimétrie, et à tenter un relooking maison en me débarrassant de tous mes vêtements chauds pour acheter du rose pétant, du gris, du froid, du froid, toujours plus de froid…

Ce qui n’a malheureusement pas réglé mon problème.

La découverte des quatre saisons.. devenues 12 !

Et puis je suis tombée sur quelques sites : The chic fashionista, 12 blueprints, The Red and Lipstick, Truth is Beauty…
Pour ajouter à la confusion, ces sites ne se basaient plus sur 4 saisons, chacune d’entre elles étant divisée en 3 sous-catégories (en Anglais, désolée) :
Pour les été : Soft Summer, Cool/true Summer et Light Summer
Pour les printemps : Light Spring, True Spring et Bright Spring
Pour les Automne : Soft Autumn, True Autumn, et Dark/Deep Autumn
Pour les Hivers : Dark/Deep Winter, True/Cool Winter, Bright Winter

De plus, cette théorie est beaucoup moins stéréotypée : On retrouve des Eté aux cheveux bruns par exemple, des Automnes aux yeux bleus, etc…
Le seule moyen efficace d’être correctement diagnostiquée, c'est l'observartion au cas par cas en faisant par exemple des essais avec des tissus de différentes couleurs.

On peut tout de même diviser les saisons en deux catégories :
Les froids : Eté et Hiver
Les chauds : Printemps et Automne

La nuance au sein des mêmes saisons a son importance :
Si je continue sur mon expérience personnelle : Je n’étais pas satisfaite par la chaleur de l’automne, mais clairement pas mise en valeur par la froideur de l’hiver.
Certains oranges me vont à ravir, d’autres me rendent juste « blah ». Le noir me rend exquise mais le rose bonbon est à vous rendre malade.
Je suis donc à mi-chemin entre l’hiver et l’automne.
En fait, à la lumière des 12 saisons, j’ai longuement hésité entre Dark Autumn et Dark Winter.

Il m’a fallu faire des photos et comparer, avec l’aide d’un œil extérieur pour m’aider à être vraiment objective et laisser de côté mes aprioris.

 

Théorie des saisons, la révélation

Verdict ? Je suis une vraie « Dark Autumn ».
J’ai la spécificité de tendre vers les couleurs hivernales, plus froides, malgré une teinte générale plus chaude : teint de peau, éclat dans les yeux…

Les Dark Autumn ont en effet une peau « chaude-neutre ».
Certaines couleurs de la palette hiver me vont à ravir, d’autres couleurs automnales ne fonctionnent vraiment pas sur moi.

Au final, ça change quoi ?


J’ai commencé à me renseigner sur les teintes de maquillage à adopter et en ai testé quelques unes, j’ai laissé tomber mes gris, mes roses, mes pastels et j’ai recommencé à porter mes oranges brulés, café, rouges, etc…

Honnêtement, ça change TOUT !

Je me sens comme en phase avec moi même, comme si j’avais 20 ans à nouveau. Mon teint est mis en valeur, je me sens plus jolie, je reçois plus de compliments…

J’ai su trouver qui j’étais et j’apprends à m’apprivoiser (et à apprivoiser mes couleurs).

Je sais quel maquillage acheter, je fais moins d’achats regrettables niveau vestimentaire, même si je tâtonne encore un peu.

À suivre, un article détaillé sur la saison Deep autumn.
J’essayerai prochainement de parler un peu plus d’autres saisons (j’ai par exemple essayé d’analyser Blondie, et nous en parlerons), mais n’étant pas une experte en la matière, j’éviterai de parler de ce que je connais moins.
Je vous donnerai également quelques pistes pour trouver votre saison.

(crédit photo : Metal Mario 2345 ) Rendez-vous sur Hellocoton !

HellocotonRendez-vous sur Hellocoton !
Commentaires
  • Image Carole 2016-11-21 22:06:41
    Bonjour,

    À vous lire, je crois M entendre. Je n arrive pas à déterminer si je suis dark autom ou dark winter.
    Ma peau est chaude neutre
    Les cheveux châtain foncé
    Mes yeux kakis gris mais Avec du jaune et du bleu marine.
    Certaines couleurs froides me vont bien mais je ne me retrouve pas dans la palette..
    Bleu marine
    Vert émeraude et bouteille
    Bleu ciel
    Gros perle
    Mais le rouge
    Prune
    Kaki
    Camel
    Et marron
    Me vont Aussi
    Pour le maquillage je suis perdue...
    Je vieillis, je fatigue...
    Surtout au niveau du teint qui est clair...
    Si vous pouviez M aider Et M éclairer...
    MERCI!
    Carole
Laisser un commentaire