Categories

Vous aimerez peut-être

A Propos d'Agnès


Brunette

Moi c'est Agnès, 29 ans et à l'origine de ce blog.
Rédactrice web avec plus d'une corde à mon arc, je m'implique totalement dans la gestion de ce blog et de ma chaîne youtube, sans cesse à la recherche de nouveaux looks à partager et produits à tester. Suivez moi dans mon cheminement vers une autre façon de consommer : bio, écolo, minimalisme seront les mots d'ordre pour 2016 !

Newsletter



Facebook


Instagram


Journal de pousse : le retour!
Je reviens faire le bilan un an après avoir tout coupé !
#journaldepousse #hair #haircare #youtubeusebeauté #youtubeuse #blogeuse #bblogger #instabeauty #lafrenchlife #hairgrowth #unandepousse
Ca fait un bail que je n
Il fait chaud sur le blog... On parle lingerie avec la superbe marque @barbara_lingerie pour les petits et grands bonnets! 
#caliente #lingerie #underwear #fashionblog
Hey guys! Ne manquez pas l
J
Les petits plaisirs #aromazone #haircare #bodycare #organic #bio #beauty
15/12/2016
Google nous ment ! ( ou comment avoir toujours raison..)

Google nous ment ! ( ou comment avoir toujours raison..)

Salut les paranos ! Aujourd'hui je vous explique comment avoir toujours raison lors d'une de vos discussions enflammées !

Non évidemment ce n'est pas de ça qu'il s'agit.

Je l'ai dit à plusieurs reprises, j'ai l'intention de parler de plusieurs sujets plus " Lifestyle " au sens premier du terme sur ce blog : évoquer les différentes façons d'appréhender la vie, l'alimentation, la foi.. tout un tas de choses qui sont importantes et qui me travaille.

Tais-toi, pauvre idiot

Je vois sans cesse des gens qui se déchirent sur les réseaux sociaux, à coup de " j'ai tout compris et tu n'es qu'un arrièré complètement stupide ou fou" et j'ai beaucoup de mal à le vivre (vraiment, ça me bouffe).

Je ne comprends pas pourquoi tant de haine, pourquoi ça semble si compliqué d'avoir une discussion avec quelqu'un qui n'est pas d'accord avec nous ou qui pense et vit différemment sans sortir ses griffes et ses remarques bien piquantes. Ou encore sans vouloir tout faire pour l'empêcher de s'exprimer.

J'ai constaté qu'en général les gens avaient une "cause" qui leur tenait à coeur et qu'il fallait que tout le monde s'y rallie.... mais à leur façon seulement et s'ils répondent à leurs critères seulement. Quitte à chercher la petite bête dans un beau message pour descendre la personne en lui expliquant pourquoi elle n'a pas vraiment son mot à dire.

En fait, je crois que c'est une réalité particulièrement propre à une certaine partie de la population, qui est particulièrement bruyante... de moins je l'espère !

Mais moi je veux vous parler... !

Bref, je vous avais prévenus en janvier dernier, cette année aura été une année d'expériences et de remises en question. J'ai testé d'autres façons de vivre et cela m'a beaucoup enrichie et fait grandir.

J'ai envie d'en parler avec vous mais je sens déjà venir les vagues de haine ( surtout sur Youtube ou Twitter évidemmen ). Pourtant je suis dans une démarche médiatrice. Il me semble évident que je ne pourrais pas éviter la petite bourde qui m'attirera les foudres de certains, mais bon. Après m'avoir empêchée de parler parce que tétanisants, ces extrêmes de ce qui est approprié ou pas me donnent juste envie de m'exprimer comme je le veux : avec bienveillance et dans un esprit de faire avancer les choses, de façon imparfaite, comme je le suis. 

La vérité unique

"Seul un Sith est si absolu "

En fait s'il y a une chose que j'ai compris dernièrement, c'est qu'il n'y a pas UNE façon de faire ou de voir les choses / vivre sa vie.

C'est ce que j'explique dans cette vidéo qui sert de base à ma "philosophie" concernant mon approche des différentes façons de voir les choses.

Pourquoi google nous ment, donc ?

Google nous ment puisqu'il nous présente les résultats que nous voulons voir. Tout comme facebook nous présente du contenu similaire à ce que nous aimons déjà ou ce que nos cercles d'amis aiment ou Twitter nous suggère des posts que nous "pourrions aimer".

Lorsque nous faisons des recherches sur Internet, nous orientons sans le vouloir les résultats qui apparaissent : "Dangers Véganisme" nous confortera dans l'idée que rien ne vaut un bon vieux steak, et "Douleur à l'auriculaire, tumeur au cerveau" rassurera l'hypocondriaque qui vit en nous.

C'est comme ça. L'Homme préfère instinctivement être conforté dans ses avis plutôt que de les mettre à l'épreuve et accepter de tout remettre en question.

Et c'est ce que nos amis les réseaux sociaux ont bien compris et utilisent à tout va, nous faisant au passage perdre de plus en plus notre sens critique.

Malheureusement, je constate que des tas de façons de faire ou de vivre sont rejetées, moquées, décridibilisées alors que vraiment, on gagnerait à se pencher sur ces différences de point de vue pour espérer grandir et élargir nos horizons.

L'ouverture d'esprit

C'est exactement la démarche que j'ai eu cette année : J'ai mis au défi certains de mes acquis, j'ai écouté les gens avec qui je n'étais pas d'accord sans chercher à les convaincre ou prouver que j'avais raison mais juste en essayant de voir ce que je pouvais apprendre d'eux.

Et croyez le ou non, je pense que j'ai énormément gagné en maturité.

Peut être que je me plante carrément sur des tas de questions, mais au moins je suis sur un chemin vers l'ouverture d'esprit ( la vraie, pas celle qui consiste à être pour la chose la plus progressiste possible et crier au scandale si quelqu'un au passage est choqué ).

Je sais que c'est utopique de croire qu'un jour tout le monde pourra discuter et s'écouter. Mais je me dis que je peux quand même essayer de partager, à mon échelle, mes reflexions sur ces problèmes.

Comment aborder un débat sainement (ou faire une recherche google ) ?

Pour résumer les points forts de ma vidéo, voici comment j'appréhende un débat :

  • Prendre en compte les avis pour et contre
  • Remettre en question mes propres points de vue. 
  • Faire preuve de logique et de cohérence avec mes émotions tout en remettant aussi en cause la source même de mes émotions, et essayer de sortir de mon contexte ( société, culture, religion, mode de vie ..)
  • Continuer à faire preuve de sens critique envers ceux avec qui j'adhère ( mouvements, personnalités, mode de vie.. ) pour éviter les dérives " à petit feu ", puisque personne n'est à l'abri de s'enflammer et partir en vrille, même avec toutes les bonnes intentions du monde.
  • Accepter que ce n'est pas soit blanc soit noir. Les méchants vs les gentils, les intelligents vs les cons.
  • Comprendre la notion de parti-pris.
    Il y a sur certains sujets, différents points de vue possibles, sans que quelqu'un ait tort ou raison. Lorsque l'on fait une démonstration, on part d'un point de départ. Il peut être correct, faux .. ou encore discutable ! C'est flagrant avec les personnes qui hurlent à tout va leur démonstration logique et qui se tapent la tête contre les murs quand les autres ne sont pas d'accord : " C'est pourtant pas compliqué ?!".
    Sans remettre en question la logique d'un raisonnement, on peut remettre en question le point de départ du raisonnement. Surtout sur des sujets qui ne sont pas vraiment démontrés scientifiquement et qui sont donc du domaine... du parti pris !
  • Accepter qu'il n'y a pas forcément UNE vérité pour tous et tout le monde, ni une seule façon de faire.
    Ceux qui ont voyagé ou ceux qui vivent en couple avec une personne venant d'une autre culture le savent : il y a différentes réponses valables à un problème donné. Et ce n'est pas parce que deux personnes sont en désaccord, que l'une a forcément raison et l'autre tort. Puisque personne sur Terre n'a la science, la connaissance et la compréhension absolue, personne ne peut, à juste titre, dire que son point de vue initial est correct ou du moins le seul correct... et qu'il a donc raison. ( Gni, je vous ai perdus ? ) Notre contexte socio-culturel qui forge nos réponses et points de vue n'est pas forcément mal en soit ( même s'il peut l'être ). Il est juste différent d'un autre.
  • Prendre les gens de haut et leur dire qu'ils sont cons, moyennageux, sans morale  ou leur adresser la parole avec agressivité sans chercher à les comprendre n'est pas du tout une bonne démarche : cela ne permet que de s'auto-satisfaire (auto-démagogie) et se sentir supérieur. Cela ne permet jamais de convaincre les autres puisque le dialogue est fermé. Certes, c'est plus facile que de prendre le temps de les comprendre. Mais je vous assure, le pire des "cons" à vos yeux à peut être des choses à vous apprendre ou une perspective intéressante à vous donner. ( Je conçois qu'il y a aussi des purs abrutis, mais je parle surtout des idées contraires aux siennes, pas tant des individus. Remplacez le terme "gens/cons" par "idées" dans ce paragraphe si ça vous aide ! )

Je vous encourage vraiment à aller plus loin avec ma vidéo ( c'est aussi beaucoup plus facile pour certains d'entendre parler plutôt que de lire ):

Concernant les vidéos et articles à venir

Les sujets que je vais aborder ne sont pas forcément hyper polémiques, on parlera de choses très simples aussi, mais voici la démarche que j'aurais et que j'aimerais que vous puissiez avoir aussi. ( Aujourd'hui on est capables de s'entre-égorger pour de telles broutilles, ce post n'est sûrement pas de trop ! )

Cette démarche, je ne vous la conseille pas seulement avec moi et pas seulement concernant les sujets qu'on abordera, mais tous les jours.. devant ces gens que vous méprisez ou qui vous énervent.
Essayez de prendre le temps de vraiment les comprendre. Il y a beaucoup moins d'horribles méchants que ce que vous pensez. Les gens ont une histoire, un contexte, une philosophie unique qui les fait agir de la façon dont ils agissent. Ils peuvent avoir tort sur la forme et pas sur le fond et vice-versa, tout comme vous. Et peut être que vous avez tort sur des choses importantes.

La terre a été plate et le centre de l'univers.

Les africains/indiens d'amérique/aborigènes n'étaient pas des être humains et ont été des êtres inférieurs pendant longtemps ( tu as peut être vécu à cette époque ).

Quand mon frère était enfant, les petits enfants étaient considérés comme trop immatures pour ressentir la douleur et étaient opérés sans anesthésie. Ca a été prouvé scientifiquement l'année de ma naissance, sans toutefois être une idéologie acceptée ou généralisée.

Bref. Les meilleurs peuvent avoir tort, n'est ce pas ? 

L'histoire de l'humanité est faite de moments très fréquents où elle se sent supérieure et tellement sûre d'elle... pour finir par se planter royalement.

Si on apprenait de nos erreurs et qu'on se remettait en question ?

Je crois qu'il faut vraiment que l'on essaye d'arrêter d'être aussi ... arrêtés sur nos points de vue, notre sentiment de ce qui est juste ou pas ; et que l'on arrête de se porter en juge suprême de toutes choses... que nous ne comprenons même pas complètement au final.

 

Jusqu'à preuve du contraire....

HellocotonRendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez peut-être

Commentaires
    Laisser un commentaire