Categories

Vous aimerez peut-être

A Propos d'Agnès


Brunette

Moi c'est Agnès, 29 ans et à l'origine de ce blog.
Rédactrice web avec plus d'une corde à mon arc, je m'implique totalement dans la gestion de ce blog et de ma chaîne youtube, sans cesse à la recherche de nouveaux looks à partager et produits à tester. Suivez moi dans mon cheminement vers une autre façon de consommer : bio, écolo, minimalisme seront les mots d'ordre pour 2016 !

Newsletter



Facebook


Instagram


Journal de pousse : le retour!
Je reviens faire le bilan un an après avoir tout coupé !
#journaldepousse #hair #haircare #youtubeusebeauté #youtubeuse #blogeuse #bblogger #instabeauty #lafrenchlife #hairgrowth #unandepousse
Ca fait un bail que je n
Il fait chaud sur le blog... On parle lingerie avec la superbe marque @barbara_lingerie pour les petits et grands bonnets! 
#caliente #lingerie #underwear #fashionblog
Hey guys! Ne manquez pas l
J
Les petits plaisirs #aromazone #haircare #bodycare #organic #bio #beauty
01/02/2016
A l'école des parents, mention : Peut mieux faire

A l'école des parents, mention : Peut mieux faire

Je me souviens la première nuit que j'ai passé avec mini Blond :

La veille, je m'étais réveillée avec des contractions à 5h du matin, j'avais mis les voiles vers l'hôpital à 21h après une journée fatiguante, pour accoucher à 1h du matin.
J'étais ensuite restée avec les sages-femmes pendant 4 à 5h, pour regagner ma chambre avec lui près de moi, ne pouvant le quitter des yeux, avant que les infirmières ne viennent lancer le rythme infernal de la journée d'hôpital.

Le soir même, mini Blond n'avait pas voulu fermer l'oeil de la nuit.
Epuisés, nous avions demandé à la sage femme de garde si elle pouvait le prendre le temps que nous dormions, même 20 minutes, le temps de se remettre sur pied. Elle n'avait pas voulu et avait répliqué avec son cinglant : "Vous l'avez fait, maintenant vous l'assumez!".
Et je me souviens encore parfaitement de cette sensation de désespoir, cette impression qu'on ne va pas y arriver mais que l'on n'a pas le choix, que même si cela fait 48h que tu n'as pas dormi et que tu as accouché entre temps, personne n'est là pour aider, personne ne va prendre la relève

A ce moment là, au fin fond de ton âme, il n'y a plus que toi. Toi seule. Tes doutes, tes peurs, ton ignorance et ton incompétence.

Je pense encore toujours à cette nuit.
Surtout les jours comme aujourd'hui où je ressents exactement la même chose.

Ces jours où mes enfants semblent savoir que je suis épuisée et en profitent pour ne pas faire de sieste.
Ces jours où je mets mon réveil plus tôt malgré la fatigue pour pouvoir avancer un peu dans la maison et qu'à peine le pied par terre j'entends les deux petites voix qui chantent (c'est un euphémisme) dans le babyphone.

Ce mal de tête incessant. 
"Je ne m'étais pas rendu compte à quel point il parlait en pleurnichant."

Au final je n'en peux plus, je m'énèrve, ils me fatiguent, je crie, je regrette, je me sens mal.
Je suis sure qu'il y a une bonne réaction à avoir mais dans ces moments là je suis incapable de savoir laquelle (même si toutes mes amies et connaissances semblent mieux savoir que moi, et mieux connaître mes enfants que moi..).

Dans ces moments là, je pense à tous ces articles que je vois défiler sur facebook qui parlent de l'éducation sans crier et sans punir et qui me mettent en rage plus qu'autre chose. 
Ces articles à principes que tu dévores et qui ne t'apportent au final aucune réponse. ( "Crier c'est pas bien". Merci. ).

J'essaye de me rassurer en me disant que toutes les mamans galèrent comme moi.

Mais au final, est-ce vraiment rassurant?

On nous rabâche que l'on ne naît pas mère (ou père), mais est-ce une raison pour nous laisser pénétrer dans la fosse aux lions sans nous confier au moins une armure et une lance?

Pourquoi est ce qu'on ne nous prépare pas à être parents?

Pourquoi est ce que l'on doit forcément apprendre de nos erreurs?
Pourquoi est ce que le premier né doit être le cobaye de nos expériences?

Pourquoi, à l'adolescence, on nous assaille de cours d'éducation sexuelle qui semblent tellement, tellement importants mais que l'on ne nous prépare jamais à ce qui vient ensuite?
Je sais que c'est important d'éduquer les jeunes par rapport à la sexualité, d'informer, de prévenir. Je ne remets pas ça en question! 

Je me dis juste que "m*rde quoi !" 
Etre parent c'est pour la vie.
Et c'est TOUTE la vie d'un autre être humain qui en dépend !

Mais pourquoi alors il n'y a même pas la place pour une petite heure de pédagogie par-ci par-là? Mettons, à la place d'un ou deux cours de musique au collège, ou d'une des nombreuses heures de philo en terminale ?
Pourquoi apprendre la pédagogie ou les soins basiques pour enfants est réservé aux futurs enseignants et professionnels de la petite enfance?

Si j'étais complotiste je me demanderais si ce n'est pas une technique pour désarmer les parents et donner tout le contrôle et la supériorité aux organismes éducatifs. Si j'étais complotiste.. mais je ne le suis pas... Je crois juste qu'encore une fois on marche simplement sur la tête

On nous apprend tout mais on ne nous apprend rien.

A l'école de la vie il n'y a pas d'assistant d'éducation, il n'y a pas de cours de rattrapage et il n'y a pas de professeur particulier.
Débrouille toi et tant pis, c'est la génération bancale que tu es en train de créer qui recollera les morceaux.

Aujourd'hui je suis maman et je me sens un peu seule.
Je ne veux pas être une mauvais mère et pourtant je sais que je pourrais mieux faire.

J'ai l'impression qu'encore une fois il n'y a que moi avec mes doutes, mes peurs, mon ignorance et mon incompétence.

Et pourtant je les aime tellement. J'ai toujours cru que l'amour serait bien suffisant.

Il faut arrêter de dire que "ça vient tout seul". 
Non, ça ne vient pas tout seul.

Non, je n'ai pas eu une illumination à l'accouchement, me révélant les secrets de la maman parfaite.

Ah ça, pendant ma grossesse j'ai eu des supers cours de préparation à l'accouchement. Période qui a représenté... je ne sais pas, on va dire 1/15 000e de ma vie de maman !
Mais c'est cool, j'ai fait de la gym ! Vous avez fait votre job, je suis parée ! (SARCASME)

D'ailleurs je me rappelle cette angoisse quand l'accouchement approchait : "L'accouchement ok on a vu, mais qu'est ce qui va se passer après?"
Même pour l'allaitement je n'étais pas préparée ! On ne l'a jamais évoqué pendant toute ma grossesse. Pas une seule fois. J'ai du aller voir sur internet et j'ai été bien seule pendant mes périodes de difficulté.

Je me souviens de mes cauchemards à quelques jours de la naissance, où j'oubliais "le bébé" dans l'entrée de la maison, où je ne prenais pas soin de lui, où je ne savais pas prendre soin de lui.

Je pourrais encore faire les même rêves aujourd'hui. Je ne sais absolument pas à quoi m'attendre pour demain et le jour d'après. Je vois "sur le tas".

Oui, Internet est mon ami, mais il dit aussi beaucoup de bêtises, j'en ai peur. Surtout quand je lis avec effroi les messages de forums (ne faites jamais ça).

Au final, tout le monde se permet de venir mettre son grain de sel et questionner les seuls principes auxquels j'arrive péniblement à m'accrocher. 

Personne ne prend le temps de m'apprendre mais tout le monde aime prendre du temps pour me reprendre.

De faux experts auto-proclamés dans mon salon.

Je n'ai pas besoin de quelqu'un pour me juger ou pour me balancer ses conseils de haut, "comme des perles que l'on jette à des cochons".
Si je ne te demande pas ton avis c'est qu'il ne m'intéresse pas, merci.

Ce dont j'ai besoin, c'est de comprendre la psychologie de l'enfant. De connaître les étapes de son développement. De savoir quelle aptitude il est en train de développer et comment cela peut affecter ses réactions.

Ce dont j'ai besoin, c'et d'être entourée ( pas écrasée) par des gens qui me donnent confiance en moi, pour ne pas être tourmentée par les doutes, les craintes, la peur d'échouer ou d'empêcher mes enfants d'être épanouis.
Et c'est d'autant plus complexe que la notion d'échec en parentalité est tellement abstraite, personnelle et non mesurable.

J'ai besoin d'apprendre comment une famille doit s'équilibrer entre les enfants, son couple, et soi même.

J'ai surtout besoin de savoir que ma génération sera la dernière à qui on ne donnera pas tous les moyens possibles pour éduquer correctement leurs enfants.
On déplore le comportement des jeunes aujourd'hui mais a t'on une seule seconde pensé à remettre en question la façon dont leurs parents (n')ont (pas) été formés à la lourde tâche de leur éducation?

Psychologues, spécialistes de la petite enfance, faites vous entendre! Levez vous et venez conquérir nos écoles.
Donnons à nos jeunes les armes nécessaires pour qu'ils soient prêts à porter la responsabilité d'être parents, pour qu'il élèvent leurs enfants avec sagesse, amour et intelligence
Pas parce que cela sera inné, mais parce qu'on leur aura appris.

Je sais qu'au fond, j'ai ce qu'il faut. Je sais que je suis une "bonne mère", loin d'être parfaite, mais une bonne maman quand même.
Je sais qu'au final je ne m'en sors pas trop mal, certains jours mieux que d'autres...

Mais si j'avais reçu "les bases", si j'étais entourée par des personnes compétentes (ce mot là est important) et sincèrement prêtes à aider, si aujourd'hui j'avais les vraies réponses à mes questions (oh non, pas les superstitions générationnelles), je sais que je pourrais tout déchirer !

Parce que parfois, faire de son mieux n'est pas forcément suffisant.
Parce que parfois, je n'ai juste AUCUNE idée de ce qui est en train de se passer.
Et parce que j'accorde trop d'importance à la vie de mes enfants pour accepter de m'en contenter.

 

Appréciation :  "Peut mieux faire"
Pour moi, et pour l'école des parents.

 

HellocotonRendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez peut-être

Commentaires
  • Image Maryne 2016-02-09 11:25:42
    Moi je suis au stade où j'attends ces fameuses corrections. Bébé devrait arriver dans moins de 4 semaines et je me pose tellement de questions pour la suite. Moi et mon manque de patience on stress un peu. Des cours pour apprendre à être parent à l'école ? Je n'y avais jamais pensé mais quelle bonne idée ! Autres tout le futur se construit maintenant et une meilleure éducation apporterait une meilleure future génération. Joli article ! Pendant ce temps je n'ai plus qu'à profiter de mon lit : Encore un peu !
    • Brunette Brunette
      Profite bien...Comme m'a dit mon frère à la naissance de numéro 1 : suis ton instinct! J'espère que tu seras entourée de personnes bienveillantes et expérimentées aussi ;)
  • Image Sabrina de Ca Se Saurait 2016-04-08 20:25:11
    Coucou,

    Je n'y suis pas encore passée mais j'entendais tellement mes amies me raconter ce genre de choses (en plus des touches vaginaux violents, des médecins hautains/sexistes, etc.) que j'en ai écrit un article en presse écrite, si ça te dit il est accessible dans son intégralité ici : http://www.ca-se-saurait.fr/2015/07/28/la-medecine-est-elle-violente-envers-les-femmes-article-integral-paru-dans-nexus/
  • Image Clanou 2016-07-14 17:41:17
    Je suis tout à fait d'accord avec toi et pourtant je suis professeur des écoles avec des maternelles ..... et même avec le "petit savoir" que j'ai ( car nous ne sommes pas vraiment formés dans ce domaine) .... je me retrouve dans les mêmes situations de doute que toi simplement parce que c'est MON enfant . Je ne dois pas avoir assez de recul, il y a sûrement trop d'affect, ça clignote rouge dans ma tête. Je viens de découvrir ton blog et je tiens à te dire que je suis particulièrement admirative de ton travail , de tes réflexions qui remettent en question ce qu'on attend des femmes (en plus avec humour). Il faut que tu continues ..... ça booste le moral et ça libère l'esprit car tout est tellement insidieux ....
Laisser un commentaire