Categories

Vous aimerez peut-être

A Propos d'Agnès


Brunette

NI*NA
Rédactrice web avec plus d'une corde à mon arc, je bloggue depuis 2015 sur des sujets féminins, lifestyle, humeur, beauté, cheveux ou maternité. Je vous partage aussi mes voyages puisque je sillonne l'Europe en van aménagé !

Newsletter



Facebook


Instagram


Journal de pousse : le retour!
Je reviens faire le bilan un an après avoir tout coupé !
#journaldepousse #hair #haircare #youtubeusebeauté #youtubeuse #blogeuse #bblogger #instabeauty #lafrenchlife #hairgrowth #unandepousse
Ca fait un bail que je n
Il fait chaud sur le blog... On parle lingerie avec la superbe marque @barbara_lingerie pour les petits et grands bonnets! 
#caliente #lingerie #underwear #fashionblog
Hey guys! Ne manquez pas l
J
Les petits plaisirs #aromazone #haircare #bodycare #organic #bio #beauty
02/11/2018
Mumprenariat, pas si facile que ça !

Mumprenariat, pas si facile que ça !

Aujourd'hui je voulais un peu vous parler de mon expérience avec le Mumprenariat et les difficultés que le choix d'une vie de maman-entrepreneure peuvent apporter ( et pourquoi il ne faut tout de même pas laisser tomber !).

Aujourd'hui, je vais un peu te raconter ma vie, mes échecs, et mes projets.

Le parcours chaotique par excellence

Élève plutôt brillante mais pas courageuse pour deux sous, je n'ai jamais vraiment appris à travailler. 

Mon bac en poche, j'ai eu de nombreux boulots plus différents les uns que les autres : aide scolaire, prof assistant, assistante personnelle et administrative, vendeuse, réceptionniste. Mais autant vous dire que la vie d'employée n'était pas vraiment faite pour moi : Je m'ennuie vite, j'ai besoin de challenges, de créativité, de flexibilité...

Le début des "corones"

En 2012, je décide de tout quitter et de faire une formation en audio-visuel. Si je regarde avec honnêteté en arrière, cette formation m'a coûté un bras et donné zéro débouché. C'était pourtant la première démarche courageuse de ma vie, où pour une fois, j'ai pris un risque pour poursuivre ce qui me plaisait en quittant le schéma classique qui ne me convenait pas.

Après un détour par des missions intérim en secrétariat ou call-center ( le cauchemar ) pendant ma première grossesse, j'ai arrêté de travailler quand mon fils est né.

J'ai commencé ce blog fin 2014 alors que je m'apprêtais à accueillir mon 2e enfant. J'avais besoin de faire quelque chose de créatif, je m'ennuyais ferme dans ma nouvelle maison où je ne connais(sais) personne.

J'ai adoré bosser sur ce blog.

Puis, je me suis vite tournée vers Youtube pour exprimer mes envies de réalisations vidéos et mon envie de jouer la comédie. C'était chouette, fun, ça m'a permis de rencontrer tout un tas de gens extraordinaires.... avant de me perdre complètement !

Mon blog a vite fonctionné, je suis rapidement passée à plus de 10k visiteurs uniques par mois.... mais je n'ai jamais réussi à le rendre "lucratif". Ce n'avait jamais été mon intention en réalité.

Mais voilà, on s'implique de plus en plus et on ferme la porte aux opportunités professionnelles plus conventionnelles. Et d'avoir ouvert la porte à Youtube a accéléré la descente: réaliser des vidéos me demandait énormément de temps, d'implication, avec un retour vraiment minimal. Car oui, faire des vidéos, c'est dur, c'est essuyer beaucoup de critiques, peu de vues, et aucun revenu.

Le désert...

J'ai fini par délaisser ce blog, malgré l'envie incroyable de continuer à écrire, à partager. J'ai 1000 articles dans ma tête qui n'attendent qu'à être publiés sur ce site.

Mais je suis comme coincée dans ce no-man's-land avec sur les bras un blog qui fonctionne mais qui pourrait fonctionner plus, un besoin de faire rentrer de l'argent sur mon compte en banque, une envie de garder le blog comme un plaisir, mon découragement, mon sentiment de culpabilité quand je pense écrire un article parce que "quand est-ce que tu vas arrêter de jouer et faire un "vrai" travail ??", tout ça accumulé... 

Pendant ma phase blogging, je me suis mise auto-entrepreneur comme rédactrice après avoir eu un beau contrat... qui s'est arrêté net quelques mois plus tard me laissant complètement dans l'embarras.

Aujourd'hui je suis dans une position similaire à quand j'ai ouvert ce blog : Mes deux aînés sont à l'école (je suis donc plus "libre")...  et j'attends un petit bout pour d'ici quelques mois.
Je suis presque jour pour jour à l'exact même stade que quand j'ai ouvert ce blog il y a 4 ans. Et j'ai toujours les mêmes envies.

Mais cette fois-ci, j'ai décidé de prendre des risques. Des risques d'adultes. Des risques de responsabilité.

Entreprendre : une envie et un besoin

J'ai décidé de me lancer comme Mumpreneuse "sérieuse".
Sérieuse dans le sens où j'attends un résultat concret et immédiat... mais qui me laisse tout de même l'occasion de continuer à faire ce que j'aime.

Alors évidemment, je choisis mon moment puisque, je l'ai dit, j'attends un enfant qui ne devrait pas ( trop ) tarder. Mais ça, je crois que je me changerais pas. Mon timing est toujours pourri ! Peut-être parce que j'aime tellement les challenges :)

Prendre en compte sa situation avant d'entreprendre

Chaque chemin est différent. Pour moi, l'accès à la liberté, à mes rêves, passe par une concession qui n'en est pas vraiment une. J'ai du prendre en compte ma situation, mes besoins et mes envies :

- Je vis dans un endroit isolé et je souffre du manque de contact. Je dois répondre à ce problème.
- J'ai besoin d'un revenu rapidement, même minime, pour le coup de pouce, et pour le sentiment d'accomplissement.
- J'ai besoin de flexibilité vis à vis des enfants mais aussi de mes besoins en créativité ( écriture, musique, etc... ).
- J'ai un vrai besoin de réussite sociale, et ce probablement du à mon contexte personnel aussi ( isolement, etc..). 

C'est pour ça que le métier de rédacteur, même s'il correspond à mes besoins créatifs, ne convient pas à ma situation ici et aujourd'hui. Il me faut autre chose, une autre base, un autre tremplin.

Cette phase de prise en compte de son contexte est ESSENTIELLE avant de se lancer dans son activité. Et si je regrette de ne pas l'avoir fait il y a 4 ans, j'ai appris de mon erreur et ne recomencerai plus.

Mon projet de Mumpreneuse

 

J'ai décidé d'ouvrir un magasin de bières artisanales dans ma région.  L'ouverture se fera quelques mois après la naissance bien sûr, et avec l'aide de mon conjoint les premiers temps. 

Ce projet me permet de me lancer dans le monde de l'entreprenariat, de prendre un vrai risque, de me prouver que je crois en moi, quitte à dévier ma trajectoire une fois que je serai en mouvement, qui sait ? 

Mais ce projet à fait bien plus que ça.

Entreprendre pour s'affirmer

Pour la première fois de ma vie, je me donne vraiment du crédit pour entreprendre et réussir.
Je sors de ma zone de confort. J'arrête de craindre l'échec. J'élargis mon horizon et cesse de faire passer les autres avant moi, avant mes besoins, mes aspirations, mon accomplissement.
Je me lance dans une activité où mon destin ne tient qu'à moi.
Je ne subis pas autant d'aléas hors de mon contrôle ( et qui tiennent majoritairement de la chance, soyons honnêtes) qu'en bloggant, en faisant des vidéos youtube, en me lançant dans le cinéma.

Et plus je m'investis dans ce projet, plus j'ai confiance en moi, plus je renaîs, plus j'ai envie de voir grand, de voir loin... Et plus j'ai envie de continuer à viser mes projets à long-terme qui me semblent aujourd'hui inaccessibles.

Un chemin tortueux

Je sais qu'aux yeux de mes proches, j'ai l'air d'avoir abandonné mes plans, mais c'est exactement l'inverse : certes, le chemin est long, sinueux et semé d'embûches, mais la première direction à prendre pour moi est de prendre mon destin en main, et cela commence par prendre mon quotidien en main.

Ce projet me permet aussi de garder une liberté de continuer à écrire, pour ce blog, mais aussi pour moi. Qui sait, peut-être qu'un jour je vous sortirai un bouquin ? Qui sait, peut-être qu'un jour je réaliserai et jouerai dans mon court, moyen ou long métrage ?

Je crois que je commence à voir que rien n'est impossible. Il suffit simplement de se mettre en mouvement.

Et de me donner cette chance de faire autre chose, de me dépasser dans un domaine qui peut être impressionnant, me donne aussi l'envie de continuer ce que je fais déjà avec facilité : écrire !

Donc non, vous ne vous êtes toujours pas débarassés de moi, bien au contraire !

Le lancement de mon magasin

Je suis donc en pleine réalisation de mon projet de magasin : La bière qui goûte. 

Et tu peux m'aider !!!!!

J'ai lancé un financement participatif sur Ulule pour m'aider dans l'agencement du magasin et l'achat du matériel ( meubles, caisse, frigos etc..) et je propose des contreparties en rapport bien-sûr puisque cela va de la simple bière au coffret découverte sur un ou plusieurs mois !

Si vous souhaitez m'aider dans cette nouvelle étape, n'hésitez pas à faire un don ou à partager le projet sur vos réseaux sociaux !

Si vous voulez plus d'infos ou participer, je vous laisse lien vers le financement participatif La bière qui goûte. Il ne reste que 18 jours pour participer, l'action s'arrête le 20 Novembre !

Je vous partage un petit bilan de ma chaîne Youtube et mes perspectives d'avenir ( Spoiler : il y a un projet dont je ne vous ai pas parlé !! )

Merci de m'avoir lue, et rappelez vous que plus vous faites, plus votre capacité à faire augmente. Il faut juste le petit pas de foi de départ pour se lancer dans le vide !

 

HellocotonRendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimerez peut-être

Commentaires
    Laisser un commentaire